Dans une lettre ouverte adressée à sa communauté la plateforme annonce mettre « en sommeil le financement des TPE-PME et du monde de la franchise » pour consacrer son développement aux secteurs plus porteurs que sont les énergies renouvelables (EnR) et l’immobilier.

Cela bouge donc encore dans le petit monde du crowdlending. La gâteau étant trop petit et le nombre d’acteurs trop important, la décision de LENDOPOLIS est logique. En 2018 la plateforme n’a levé que 3.4 millions d’euros sur le marché des TPE-PME. Dans le même temps elle collectait 4.7 millions sur le marchés des EnR et 2.5 millions sur le marché de l’immobilier. Deux segments du marché en croissance et qui représentent un peu plus des tiers de sa collecte en 2018.

Cette décision « n’est en aucun cas irréversible » comme le stipule Nicolas de Feraudy, le Directeur Général de la plateforme. Il constate toutefois que le marché du financement par la foule des TPE-PME est très concurrentiel. Il note aussi le « manque de sensibilité des dirigeants » d’entreprises à l’égard des avantages de ce mode de financement.

Lien vers la lettre ouverte.

 

 

Share This